L'hiver ou par très mauvais temps, les chevaux sont rentrés au box

Les chevaux sont en pâtures d'avril à fin octobre.

Une pension pour chevaux à la retraite dans un écrin de verdure.

L'endroit idéal où votre cheval à la retraite sera choyé.

previous arrow
next arrow
Slider

Que faire quand son cheval approche de la retraite ou qu’il ne peut plus travailler suite à une blessure ? 

C’est une question à laquelle tout propriétaire d’équidé est confronté un jour ou l’autre. Parfois de manière inattendue (accident, blessure) parfois de façon naturelle en raison de son âge.

Un vieux cheval a besoin de bouger. Peut-être qu’au box il lui fallait 1/4 heure pour enlever ses raideurs, en pâture, le fait de marcher lui évite d’en avoir.

Il faut savoir qu’un cheval peut vivre jusqu’à plus de 30 ans…

Souvent on décide de le mettre à la retraite car on sent que le cheval montre des signes de vieillesse  comme des douleurs articulaires… et qu’il a partagé de bons moment avec son propriétaire.

Son temps est venu de profiter de ses vieux jours. 

Cela ne s’improvise pas mais se prépare :

  • Il faut que le propriétaire soit prêt à confier son cheval à un « étranger »  et parfois le voir un peu moins souvent du fait du lieu de son nouvel hébergement. 
  • Il faut trouver l’endroit idéal.
  • Il y a toujours une période d’adaptation notamment si votre cheval était toute l’année en boxe et au travail. Il doit peut être réapprendre les codes de la vie en groupe, même si ils sont de 2 à 5 par pâture.
    Rassurez-vous, les chevaux prennent leurs repères et le rythme de leur nouvelle vie.

L’alimentation est aussi un élément important.

Un cheval passe 70% de son temps à manger ou à chercher de la nourriture. Un cheval à la retraite et au pré mange de l’herbe. Normalement il n’a plus besoin d’aliments concentrés, ni de compléments mais il faut rester vigilant car les besoins peuvent varier d’un cheval à un autre. 


Nous situer, un renseignement, n’hésitez pas :